Nancy : Capitale de la Meurthe-et-Moselle

Nancy

Créée au 11ème siècle par Gérard d’Alsace, la cité deviendra capitale politique du duché de Lorraine jusqu’au rattachement de celui-ci au Royaume de France, en 1766, à la mort de Stanislas, dernier Duc de Lorraine.

Sous les règnes des Ducs Charles III puis Léopold Ier, la ville connaît un important développement économique et artistique, illustré par la construction de nombreux hôtels particuliers (hôtels d’Haussonville, de Lillebone, de Ligneville, des Loups, de Brauvau-Craon …). Stanislas Leszczynski, écarté du trône de Pologne lors de son deuxième « mandat », et beau-père du roi de France Louis XV, reçoit le duché de Lorraine et  accompagne son développement culturel en plein siècle des Lumières.

Les trois places, Royale devenue Stanislas, d’Alliance et de la Carrière, forment un ensemble de style baroque unique, inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Le Parc de la Pépinière, poumon vert de 21 hectares au coeur de l’agglomération, jouxte cet ensemble.

Depuis 1790, Nancy est le chef-lieu du département de la Meurthe, devenu Meurthe-et-Moselle en 1871. A cette période, la ville reste française tandis que l’Alsace et la Moselle, avec Strasbourg et Metz, sont rattachées à l’Allemagne par le traité de Francfort. De nombreux alsaciens et mosellans, parmi lesquels un grand nombre d’universitaires, d’industriels et d’artistes, refusent  la nationalité allemande et choisissent de s’installer à Nancy.

C’est alors une ville en pleine expansion qui verra la naissance, en 1894, de la société des arts décoratifs lorrains, future École de Nancy, dont les chefs de file seront Émile Gallé, Antonin Daum, Louis Majorelle, Victor Prouvé ou Eugène Vallin. L’exposition universelle de l’Est de la France de 1909 au Parc Sainte Marie, qui a conservé la Maison Alsacienne devenue Maison de la Nature, sera la dernière manifestation collective de cette École, abattue par le premier conflit mondial,  mais toujours aussi appréciée, notamment des japonais (profitez de votre passage à Nancy pour visiter le musée de l’École de Nancy, 38 rue du sergent Blandan).

Livre sur la Place, Nancy Jazz Pulsation, Fêtes de la Saint Nicolas, Chant Choral, semi-marathon, rythment tout au long de l’année, entres autres manifestations, la vie de la cité ducale. Sur le plan sportif Nancy s’est fait connaître  par ses footballeurs Piantoni et surtout Platini, par ses athlètes, Jean Clausse et Pascal Thiébaut, et pour nous cyclistes par Gilbert Bauvin, deuxième d’un Tour de France 1956 particulièrement disputé, qu’il termina à 1 minute et 25 secondes du vainqueur, Roger Walkowiak.

N’oublions pas aussi la Maison du Vélo du Grand Nancy située rue Charles III, véritable plate-forme d’activités et d’informations dédiée à la Petite Reine, au service des cyclistes et de ceux qui le deviendront.

Où pointer ?

Contrairement aux sites ruraux, vous n’aurez aucun mal à trouver de quoi récupérer un cachet de Nancy pour valider votre brevet.

Photos

A venir prochainement…