1

Toutes à vélo – VI Féminin vers Toulouse

Dimanche 12 septembre – Toulouse

Dernier jour à Toulouse. Après le festin à l’accent toulousain arrosé au champagne en l’honneur de l’anniversaire d’Arlette et une bonne nuit, les cyclotes ont profité du calme du dimanche matin pour découvrir la ville Rose. Les street art, particularité de Toulouse ainsi que les hôtels particuliers.

Ensuite rassemblement à la prairie des filtres pour le pique nique où on retrouve les 3500 participantes venant de tous les horizons de France. Différents groupes de musique ont permis à toutes d’oublier la fatigue des kilomètres accumulés en rentrant dans la danse.

Retour à l’hôtel où nous attend l’autocar Marcot pour le chargement des bagages et vélos. À 17h, départ pour Epinal en emportant de multiples souvenirs inoubliables.

Arlette, Naddila, Françoise

Samedi 11 septembre – Montauban à Toulouse

Nous sommes enfin toutes arrivées à Toulouse en passant par de multiples chemins.
Toutes les motivations de chacune ont été atteintes : bonne humeur, bonne entente du groupe, convivialité, solidarité, revoir les copines, entraide, découverte de diverses régions en portant les couleurs de la Lorraine.

Ce voyage itinérant a permis d’accomplir un défi sportif, améliorer ses performances personnelles.

L’étape d’aujourd’hui, samedi 11 septembre 2021 au départ de Montauban avec visite de la ville, nous conduit à Grenade où les groupes ont explosé.
Marc et Sébastien, nos guides, nous ont dirigées jusqu’à Toulouse, ville surprenante par sa beauté et son activité débordante.

Nous avons parcouru, à ce jour, 947 kms avec 9948 m de dénivelé.

Evelyne, Françoise et Mireille.

Vendredi 10 septembre – Figeac à Montauban

Nous quittons Figeac et ses nombreux pelerins en chemin pour St Jacques dans une forte humidite ambiante. Nous attaquons par une bonne pente, les causses du Quercy : beaucoup moins de verdure, des chênes rabougris,  les bêlements des moutons ont remplacé les clarines des Salers. Quelques bories et des pigeonniers attirent notre regard.

Un arrêt s’impose chez Moulino à Cajars pour moultes photos devant le portrait de Coluche. Lors de la pause à Limogne en Quercy,  nous apercevons  le peloton des alsaciennes. Catherine propose une variante… Du coup, les GPS sont très contrariés mais cela nous à permis de découvrir le superbe village de Beauregard et sa pancarte indiquant la planète Mars.
Notre route traverse l’immense terrain militaire de Caylus puis nous arrivons à  Saint Antonin Noble Val, par la vallée de la Bonnette, village au riche patrimoine médiéval.  Nous pique niquons au soleil au bord de l’Aveyron.

Après une petite flânerie dans les ruelles du village, on s’élève au dessus des falaises par une montée bien raide avec des passages à 10% et sous un soleil de plomb. On s’amuse comme des folles dans les toboggans et une route rectiligne et très fréquentée nous amène à Montauban et nous reprenons contact avec la civilisation après des routes bien calmes.

Danièle,  Pascale et Rolande, la fine équipe

Jeudi 9 septembre – Mauriac à Figeac

Ce matin départ de Mauriac après une jolie descente évidemment une jolie montée. A Ally, les pintades se sont fait dire “allô quoi” un peu de solidarité…. Puis nous avons repris des petites routes bucoliques où les vaches de Salers nous observaient stoïquement.

Petit arrêt à Pleaux où nous avons parcouru un village fortifié très joli très mignon tout beau tout beau. … nous avons eu peur d’être enfermées dans les tours fortifiées. Petite pause casse-croûte à Montvert où Guy nous attendait comme d’habitude avec sourire et convivialité. Toujours attentionné, à regonfler une roue, vérifier un vélo.

Poursuite vers Laroquebrou joli village pittoresque traversé par la Cére pour une aide vagabondage. Si nous avions suivi cette rivière, nous serions allées jusqu’à Aurillac Ce qui aurait été complètement débile puisque nous aurions remonter au lieu de descendre vers Toulouse.

A midi nous avons déjeuné dans un charmant village Glénat jolie église avec un portique à plusieurs cloches, clocher à peigne, 29 de plus sonnèrent et résonnèrent, ça faisait beaucoup de bruit dans le village du coup  le maire est venu saluer toutes les cloches. Ensuite nous avons pénétrer le Lot, les vaches Salers ont laissé la place aux vaches de l’Aubrac avec leurs magnifiques yeux noirs, leur regard tout doux .

En descendant sur Figeac, les nuages noirs menaçant nous inquiétèrent mais notre bonne étoile nous suit nous accompagne Et c’est toutes sèches que nous arrivèrent à l’hôtel.

Marie-Jeanne, Patricia et Véronique 

Mercredi 8 septembre – Pontgibaud à Mauriac

Nous quittons Pontgibaud après une soirée carnavalesque et une très bonne nuit. C’est en pleine forme que nous attaquons par une montée de plus de 10 % pour arriver à Auteroches. Nous confirmons toutes, elle était haute la roche !
Une pause s’est imposée à Villedieu pour la photo. Toute la matinée nous nous sommes régalées avec la vue sur la chaîne des puits. Nous avons continué notre petit périple en longeant les gorges d’Aveze sur des petites routes bien ombragées et très sinueuses. Nous avons également traversé des petits villages avec leurs églises et ponts en pierre. Pas un jour sans château. Aujourd’hui, c’est le château de Trancis qui se trouvait sur notre parcours.

La collation de l’après-midi préparé avec amour par Bernadette et Guy se trouvait sous le viaduc de Suresnes. C’est après que les choses se sont gâtées alors que nous voulions Monter toutes en cœur, deux de nos groupes se sont égarés et c’est à la nuit tombée que nos filles arrivèrent à Mauriac en chantant “en passant par la Lorraine” après avoir parcouru 129 km et 2144 m de dénivelé.

Edith, Babeth et Odette

Mardi 7 septembre – Lapalisse à Pontgibaud

Nous quittons Lapalisse après avoir goûté les “vérités” et nous reprenons la route vers Vichy. Une mise en jambe assez tranquille, peu vallonnée, nous sommes sur des routes de campagne. Élevages de porcs, de volailles, beaucoup de fermes, peu d’habitants. Nous sommes dans région Auvergne /Rhône-Alpes.

En haut d’une côte, vue magnifique sur la chaîne des puys. Une grande descente nous amène à vichy, zone urbaine plus fréquentée. Arrêt à la source des Célestins, remplissage de bidons avec cette eau légèrement salée, très appréciée par les cyclotes assoiffées ! Découverte du château d’Effiat !

Après la pause pique nique, notre très attentionné Guy nous offre des pastilles vichy. La route est parsemée de chevrons et s’élève progressivement. Notre altitude maximale à atteindre est de 830 m. Par cette grosse chaleur, les arrêts boissons sont très appréciés. Les vingt derniers kms seront toujours vallonnés.

Une grande descente nous amène à Pontgibaud, ville d’Auvergne habitée par les Gibaldipontins. Le puy de dôme se rapproche…. 

Fabienne, Dany et Christiane. 

Lundi 6 septembre – Autun à Lapalisse

Avant d’entamer le parcours qui va nous mener à Lapalisse,  Annie, la “régionale de l’étape”, nous invite à visiter le vieil Autun, sa cathédrale, ses maisons à colombages, …
Nous quittons la Ville en reformant les trois groupes. Nous commençons à connaître notre allure de croisière.
En arrivant hier, nous avions déjà apprécié les paysages du Morvan. Aujourd’hui,  ils vont nous enchanter, avec son  bocage, son habitat, ses belles charolaises, plus nombreuses sur notre route que les habitants !
Après Bourbon Lancy, le paysage se modifie, mais les châteaux nous distraient de la monotonie des longues lignes droites.
Au bord de la Somme, (pas celle que vous connaissez !), nous faisons une pause littéraire avec Irène Nemirosky.
Nous franchissons ensuite la Loire, passage symbolique vers le sud de la France.
A l’arrivée à Lapalisse,  nous avons déjà fait plus du tiers de notre parcours
Et on peut imaginer : si nous étions de grands oiseaux volant dans le ciel de France,  nous pourrions voir des milliers de petites dames pédalant allègrement pour se retrouver Toutes à Toulouse !

Anne Marie,  Annie et Francine.

Dimanche 5 septembre – Champlitte à Autun

Départ prévu et respecté à 8h00. Freinées dans notre élan avec une première crevaison 100 mètres plus tard… Le parcours n’a pas présenté de difficultés particulières si ce n’est la longueur… 150 kilomètres.

Traversée de Dijon avec des amis de Guy qui nous ont guidées vers le lac Kir et la piste cyclable le long du canal de Bourgogne. Dans le désordre : Rencontre inopinée d’un gros sanglier qui en a effrayé certaines. Visite de Fontaine française : la fontaine Henry IV sans son cheval blanc et le château. Château de Sully.

Petite averse rafraîchissante début d’après midi. La locale du coin, Annie, nous a amenées vers l’hôtel du commerce.

Antoinette, Marie-Jo, Françoise

Samedi 4 septembre – Epinal à Champlitte

Rendez vous des cyclotes à la salle des associations à Epinal. Accueil par le président du club de vélo d’Epinal, Jean-Claude AUGAY, par le maire d’Epinal, par l’adjointe aux sports et par le Conseil Départemental des Vosges. Notre responsable Monique nous a fait son discours d’accueil et de recommandations. Pour le premier jour, nous avons eu l’honneur d’être tirées au sort pour être les reporters d’un jour. Nous avons eu droit a une petite collation offerte par le CODEP 88. Nous voici parties pour notre périple.

Aprés…à peine 2 km : 1ere crevaison !! Le groupe s’arrête mais heureusement nous pouvons compter pour notre chauffeur Guy : il va s’occuper de la réparation. Le groupe repart de bonne humeur malgré ce petit incident. Mais…. Une nouvelle crevaison pour la même cyclote , nous décidons de la laisser aux bons soins de notre GUYde !
Nous poursuivons et arrivées au 6eme km : route barrée. Pas de bol ! il faut traverser le chantier des ouvriers forestiers à pied en portant nos vélos.

Nous continuons le long du canal de l’Est et nouvelle crevaison : cette fois notre cheftaine , cela arrive aussi aux meilleures ! Nous en profitons pour déguster nos petits gâteaux Confectionnés par chaque participante. Le choix est à nouveau édifiant : que choisir ?

Apres ce petit remontant nous partons vers la destination de notre pique nique à Jussey.

Pour arriver a Champlitte, nous aurons de la chance d échapper à un orage : il a essayé de nous attraper mais nos gambettes nous ont emmenées à notre destination finale sans dommage !
Ce fut une belle première journée

Dominique, Bernadette et Christine

Départ – Samedi 4 septembre 2021

Vingt neuf féminines ont pris le départ ce matin d’un voyage itinérant à vélo. Le départ s’est effectué depuis la Maison des Associations à Epinal (en présence de nombreux élus communaux et associatifs). La destination de ce périple à vélo étant Toulouse (où aura lieu le rassemblement des féminines de la Fédération française de cyclotourisme les 11 et 12 septembre prochain). A l’occasion de ce départ, toutes portaient le nouveau maillot offert par le Comité Régional Grand Est de la FFCT.

Retrouvez sur cette page, un compte-rendu journalier au fil du voyage…

CODEP54-FFCT

Un commentaire

Répondre à Domaine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.